L'achat collectif du terrain

Un prix découpé hors logique économique

L'utilisation du CLIP pour monter un hackerspace possède cette particularité élégante de chercher l'ouverture en sortant de la logique marchande; tout en reconnaissant sa domination! Pour démarrer, le lieu devra donc être acheté, le prix sera découpé en parts égales pour chaque membre. En revanche comme le but est d'y faire du hack, il est largement préférable que ce soit un terrain constructible vide. Le premier avantage est qu'il sera moins cher et donc plus abordable. Le second, plus important, est de pouvoir partir sur une construction qui convient au collectif. Le conditionnement économique commence déjà à se fissurer sur ce point. Dans la normalité du marché immobilier, acheter un terrain constructible d'une centaine de mètres carrés en périphérie urbaine implique d'y construire une maison individuelle correspondant au pouvoir d'achat moyen d'un ménage français. Les prix exorbitants de l'immobilier correspondent justement à la solvabilité d'agents économiques en phase avec le fameux niveau de vie de leur nation, qui est en réalité le niveau de développement capitaliste fonctionnant sur le travail, la marchandise et l'argent.

Briser l'autorité du marché par la manse

Le découpage du territoire organisé par le marché, et quasi universellement accepté, est de vivre dans un petit appartement d'une dizaines de mètres carrés en mégalopole, pour être au coeur du processus de création de valeur et avoir peu de transports pour aller travailler, ou bien d'habiter en périphérie dans une maison de plus de 100 mètres carrés mais le payer en transport. Vouloir habiter une dizaine de mètres carrés en périphérie pour faciliter un accès collectif à un bien immobilier est légal mais ruine complètement la dynamque de croissance économique. Ainsi une fois le terrain acheté, sa répartition n'est plus déterminé par le pouvoir financier de chacun de ses membres, comme pour une centrale de groupement d'achat, mais par les possibilités de vie concrètes offertes pas les ressources. A l'époque pré-capitaliste, le système permettant la répartition des terres pour la subsistance s'appelait une manse. C'était une communauté locale, même dominée par des rapports de noblesse oppressants, qui jugeait de l'attribution du terrain pour chacun; à la grande différence d'un marché qui pose un grand équivalent général pour toute la population mondiale. Aujourd'hui dans un contexte très différent où les seigneurs ont disparus, il est libérateur de briser l'autorité du marché en se répartissant les ressources d'un terrain par un droit d'usage qui permettra d'expérimenter des techniques post-industrielles sans contrainte de rentabilité. Il s'agit donc de construire maintenant la manse des hackers.

Discussion sur des lieux à vendre

Quel est donc le terrain qui pourrait accueillir un hackerspace de ce type? Cela dépend évidemment du nombre de personnes intéressées et de la somme moyenne qu'ils peuvent y mettre. On se risquera cependant déjà à une petite esquisse de discussion. Concernant la région d'Ile-de-France, il est clair que Paris intramuros ou sa proche banlieue sont à éliminer car ce sont des hauts points de la spéculation immobilière. En revanche dans un rayon de 50 à 80km, donc facilement accessible en train, voiture, voire même à 4 heures de vélo, beaucoup de possibilités s'ouvrent. Proposons ainsi comme exemples:

  • Bonneval, au sud ouest Chartres, avec un terrain à 33 600€ pour 1 316 m2 (soit du 30€ le m2). En étant une dizaine, il faut y mettre 3 000€ chacun.

  • Ouarville, entre Chatres et Angerville avec un terrain à 46 800€ pour 446 m2 (soit du 100€ le m2). Un prix classique à la périphérie Parisienne. L'avantage de ce terrain est qu'il est près d'Angerville, bien déservi par des navettes avec le RER C d'Etampes. En étant une dizaine, il faut y mettre 4 600€ chacun ou alors passer à une vingtaine pour chuter à des parts d'environ 2 000€.

  • Fontenailles, à l'est de Melun avec un terrain de 114 650€ pour 1 300 m2 (soit du 90€ le m2). Semblable à Ouarville, le terrain est déservi par le RER D à Melun. Seulement cette fois en étant une vingtaine, il faudra oser y mettre chacun 6 000€.

  • Limours, au nord ouest de l'Essonne avec un terrain de 181 100€ pour 490m2 (soit du 369€ le m2). Nous sommes arrivés à la périphérie de la mégalopole! Les prix s'envolent, il faut maintentant être une trentaine pour faire des parts d'environ 6 000€.

Dans ces exemples, facilement trouvé sur l'internet commercial, le compromis à trouver entre proximité de Paris et prix abordables se voient très vite puisque qu'il existe un facteur 10 du prix au mètre carré entre Ouarville et Limours pour une distance entre les deux de 80km.